Objectifs généraux


Objectifs scientifiques du projet

Le programme de recherche Equit’Area est structuré en trois étapes successives et complémentaires :

 1) La première consiste à décrire les inégalités socio-économiques et territoriales pour un ensemble de pollutions ou nuisances environnementales. Le but de cette étape est de vérifier si les populations socio-économiquement désavantagées sont sujettes à un différentiel d’exposition à une ou plusieurs nuisances environnementales, et si elles ont à supporter une part disproportionnée des risque environnementaux.

2) La deuxième étape consistera en la description des inégalités sociales vis-à-vis de la distribution spatiale de la mortalité infantile et particulièrement néonatale entre 2000 et 2005. L’objectif de cette étape est d’examiner si le risque de mort-né ou de mortalité néonatale précoce ou tardive est plus élevé chez les populations socio-économiquement défavorisées par rapport aux populations plus aisées.

3) Finalement, la troisième étape consistera à examiner si la relation entre le taux de mortalité infantile précoce et un ensemble d’expositions environnementales combinées est socialement différenciée. Les résultats de cette étape, combiné avec ceux des deux premières, devrait améliorer notre compréhension des mécanismes par lesquels les nuisances environnementales contribuent aux inégalités sociales de santé.

Plusieurs événements de santé pourront à terme être considérés dans ce vaste programme de recherche mais, dans le présent projet, seules la mortalité infantile et néonatale seront prises en compte.

 

Objectifs techniques

Ce projet a pour but de :

(1) développer et tester, dans un petit nombre de zones géographiques constituant une fraction non négligeable de la population française, une approche méthodologique qui vise à décrire et caractériser la distribution de l'exposition à un ensemble de nuisances environnementales pertinentes en termes de santé publique à une échelle spatiale fine, avec pour objectif de déterminer le niveau d'inéquité socio-économique de cette exposition; et (2) développer et tester, dans les mêmes aires géographiques, une approche méthodologique permettant d'examiner, à cette même échelle géographique fine, le lien entre des données sanitaires avec ces expositions environnementales.


En sélectionnant plusieurs zones d'étude qui ont des caractéristiques sociodémographiques et économiques variées, et des types d'activités économiques différents, le projet permettra de tester la robustesse de l'approche et d'identifier les conditions requises pour l'étendre à l'échelle nationale pour couvrir une étendue plus large de nuisances environnementales et un plus grand spectre d'événements de santé.